Romeria à La Gomera

Romeria à La Gomera

Pendant notre séjour aux  Canaries  cet hiver, nous avons fait une excursion d’un jour  à la Gomera, petite île dont l’état préservé du tourisme de masse contraste singulièrement avec sa grande voisine Ténériffe.  A l’embarcadère du ferry nous avons remarqué des personnes en costume traditionnel et on nous a expliqué qu’il y avait une « Romeria » . Wikipedia nous a éclairé sur la signification de ce mot espagnol qui ne désigne ni une réunion de « Roms » (tziganes), ni une dégustation de rhums (que j’aurais volontiers fréquentée), mais tout simplement un pèlerinage ou une fête locale.  A l’origine « romero » désignait un pélerin qui se rendait à Rome en pèlerinage.  Trêve d’étymologie, venons-en maintenant à l’événement qui a marqué fortement cette journée pour nous.

Dès que le bateau avait quitté le port de Los Cristianos, notre attention dans les salons du ferry fut attirée par des groupes de personnes, tout joyeux, qui chantaient, accompagnés par des musiciens jouant de toutes sortes d’instruments. Très vite je me suis rapproché d’eux et fus accueilli chaleureusement – on m’a offert un œuf dur et un gobelet de vin « tinto » , geste généreux et amical pour me dire que ma présence, caméra au poing, était accueillie favorablement. Laissons parler maintenant les images.

Arrivés à destination après une traversée d’une heure et demie, nous avons fait le choix de ne pas passer la journée sur la place centrale de San Sebastian de la Gomera où se donnait la fête. Nous voulions faire un tour rapide de l’ile, histoire de faire un repérage de ses sites de toute beauté en vue, éventuellement, d’un futur séjour dans ce paradis.

Mais avant de réembarquer dans l’après-midi, nous avons à nouveau croisé nos amis « romeros » avec qui nous avons fait le voyage retour. Comme vous pouvez le voir, l’ambiance festive à bord n’avait pas changé comparée à l’aller. C’est rare d’avoir pu vivre un moment de partage joyeux et spontané d’une telle  intensité. Ce fut aussi la preuve que l’île de Ténériffe compte aujourd’hui encore une population indigène authentique fortement attachée à ses traditions.

1 comment

  1. Wouaissss !!! Quelle chance vous avez eue.
    Super de pouvoir vivre cela au hasard d’une excursion.
    @+++ Amitiés, Francis

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.