Avis aux amateurs de vin

Avis aux amateurs de vin

DSCF6030_DxO  DSCF6027  DSCF6126_DxO

Parmi les vins du Jura, les blancs issus du cépage Savagnin sont fortement appréciés par les connaisseurs. Toutefois, à côté des crus réputés comme le vin jaune, le terroir jurassien produit aussi une spécialité quasi confidentielle dont je voudrais parler ici. Il se trouve qu’en cette fin de mois de janvier, j’ai pu assister pour la première fois à la “Pressée du vin de paille” – une fête célébrée à Arlay, charmant village vigneron jurassien.

Mais commençons par le commencement: qu’est-ce qu’on entend par “vin de paille”? Eh bien, la tradition chez certains viticulteurs du Jura veut de consacrer une sélection des plus belles grappes de raisins issus du Chardonnay, Savagnin ou du Poulsard à la production d’un vin liquoreux. A cette fin, on place les grappes sur un lit de paille dans des claies et on les fait sécher pendant six semaines minimum, le plus souvent pendant des mois, à l’air libre, de préférence dans un grenier bien aéré. La concentration en sucre des raisins augmente considérablement pendant ce temps.  Cela permet de produire un vin qui devra séjourner trois ans en fût pour acquérir une robe dorée et développer ses riches et complexes arômes de fruits confits.

La fête de la Pressée du vin de paille se déroule au cœur du village. Le dimanche matin, la messe est célébrée à l’église St. Vincent. Tiens, c’est le saint patron des vignerons. Une aubaine pour Arlay qui en profite pour organiser la fête autour de St. Vincent et du fameux vin de paille qui est produit sur place. Les organisateurs de la “Pressée” sont allés jusqu’à déclarer Arlay capitale mondiale du vin de paille – pas sûr que cela fasse plaisir aux autres régions productrices de ce vin rare. Mais revenons au déroulement de la fête: à la messe participent aussi les membres de la Commanderie des nobles vins du Jura et du Comté qui joue un rôle clé dans la fête puisque ce sera l’occasion d’introniser quelques personnes particulièrement méritantes. Cette année, il y avait parmi elles Romuald Fassenet, chef étoilé du restaurant Château Mont Joly à Sampans près de Dole. Ajoutons que parmi les initiateurs de l’événement, il y a les frères Bourdy, propriétaires d’un des domaines traditionnels les plus réputés du Jura, ainsi que le comte de La Guiche, châtelain du Château d’Arlay  où l’on produit également des vins de grande qualité.

A la sortie de la messe se forme un cortège qui traverse le village avant de déboucher sur la place où la presse à vin est installée sur un podium. Après les mots de bienvenue du président de la Commanderie et du maire, on enchaîne l’intronisation des nouveaux membres puis on procède à la pressée proprement dite. Le jus de raisin récolté, bien sucré, est alors donné en dégustation au nombreux public. La fête prend ensuite son cours avec repas sous chapiteau, expositions, stands d’artisans, dégustations commentées… Voici quelques images qui retracent le début de la fête.

DSCF6041_DxO DSCF6050_DxO DSCF6073_DxO DSCF6084_DxO DSCF6088_DxO DSCF6112_DxO DSCF6114_DxO DSCF6116_DxO DSCF6119_DxO DSCF6141_DxO DSCF6147_DxO DSCF6152_DxO DSCF6168_DxO DSCF6179_DxO  DSCF6213_DxO  DSCF6188_DxO  DSCF6196_DxO

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.